Les 3 clés pour en finir avec ta timidité

Tu as peut-être déjà entendu ces conseils d’un proche voulant t’aider avec ta timidité : « soit juste toi-même », « ils ne vont pas te manger », etc.

Facile à dire…

Tu t’es déjà retrouvé désemparé sans savoir comment faire pour surmonter ta timidité ?

J’ai été moi-même dans cette situation…

J’ai essayé des tas de choses pour travailler sur ma timidité : l’improvisation théâtrale, les défis pour sortir de ma zone de confort, la prise de parole en public, la séduction, la danse, la thérapie…

Fruit de toutes ces expériences, j’ai pris conscience que le chemin pour surmonter sa timidité repose sur 3 clés essentielles à travailler, et c’est ce que je vais te partager ici.

1 – L’estime de soi

Qu’est-ce que l’estime de soi ?

Souvent, on confond l’estime de soi avec la confiance en soi qui sont en fait deux choses différentes.

La confiance est la capacité de se voir capable d’agir et de se sentir compétent dans un domaine. La notion de confiance est plutôt liée au FAIRE.

On peut avoir confiance au travail, confiance dans notre capacité à prendre la parole en public, etc. Cette confiance s’acquiert avec l’expérience et l’apprentissage.

L’estime de soi est la valeur qu’on se donne à soi-même. Elle est liée à l’ÊTRE.

Elle a 3 ingrédients qui sont l’Amour de soi, l’Image de soi et la confiance en soi.

On peut avoir une estime correcte, une basse estime ou une haute estime.

Le lien entre l’estime de soi et la timidité

Quand on a une mauvaise estime de soi, on va avoir une opinion négative sur soi-même. On va penser que ce qu’on va dire ne va pas être intéressant. On va se trouver nul.

Ce qui résulte souvent d’une forme de censure ou de mutisme lié à ce manque d’estime. On ne va pas oser dire ce qu’on veut.

Avoir une mauvaise estime va faire qu’on va beaucoup se comparer aux autres aussi. On aura parfois envie de mettre la barre haute. “Ce que je pense dois être intéressant pour être dit, les autres sont beaucoup plus captivant que moi…”.

Un problème d’estime peut certaine fois avoir pour source un manque d’amour pour soi. Quand c’est le cas, on va avoir peur d’être soi-même et de l’intimité.

On se trouve nul donc on ne va pas vouloir laisser une personne découvrir qui on est vraiment par peur qu’elle n’aime pas ce qu’elle découvre.

On va se mettre un masque pour cacher qui on est et parfois une carapace pour garder les personnes en distance.

Lorsqu’on arrive à développer une bonne estime de soi, on va pouvoir être bien dans sa peau, oser montrer notre personnalité pour rayonner autour de soi.

2 – Les peurs

La peur du regard des autres

Une des peurs les plus présentes chez les personnes timides que j’accompagne est la peur du regard des autres.

C’est d’ailleurs une peur qui est très présente chez les personnes en général. On a peur que les autres nous jugent, on a peur de la désapprobation des autres.

Les peurs profondes

Le jugement et la désapprobation des autres vont activer des peurs plus profondes liées au rejet ou à l’humiliation.

Pour éviter ces peurs et la souffrance qui peut en découler, une personne timide va développer différentes stratégies :

  • Éviter des situations ou se replier sur soi
  • S’adapter aux autres, s’exprimer en prenant des pincettes pour ne pas froisser les autres
  • Dire oui à tout
  • Ne pas oser s’exprimer
  • Ne pas aller vers les autres
  • Ne pas oser lâcher prise, être dans le contrôle, trop sérieux, dans la retenue

Pouvoir travailler sur sa peur du regard des autres va permettre d’oser être soi et de communiquer naturellement avec les autres.

3 – La communication

Enfin, la dernière clé pour pouvoir se libérer de sa timidité est la Communication.

Communiquer avec les autres, c’est principalement une question de compétence sociale.

La bonne nouvelle, c’est que toutes compétences s’acquièrent avec de l’apprentissage et de la pratique.
Communiquer, c’est entre autres, savoir lancer une conversation, parler de soi, s’intéresser aux autres, faire des blagues, avoir de la repartie pour rebondir, prendre la parole en groupe, approcher une personne ou un groupe, etc…

Et pour toutes ces actions, cela s’apprend. Un livre que je te recommande vivement pour l’art de la conversation, c’est le livre de Dale Carnegie, “Comment se faire des amis”.

L’harmonie de ces 3 piliers dans la timidité

Tu connais le rôle de chacun de ces piliers indépendamment. Maintenant, il est tout aussi important de développer ces 3 piliers en harmonie, car ils sont tous liés.

Le manque d’estime

Imagine une personne qui a travaillé sur sa peur du regard des autres et qui est ok avec ça.

Il a eu l’opportunité de développer ses compétences sociales.

Mais au fond, il est mal dans sa peau. Il pense qu’il n’est pas intéressant, pas attirant, voire même nul dans tout ce qu’il fait.

Certains ne vont pas oser dire vraiment ce qu’ils pensent, parce que pour eux cela ne vaut pas le coup.

D’autres vont peut-être réussir à discuter avec les personnes, à sociabiliser, mais n’oseront pas se montrer authentiques et laisser les personnes entrer dans leur intimité.

Une grande peur du regard des autres

Imagine une autre personne qui a maintenant une bonne estime et des compétences sociales développées. Néanmoins, il a une grande peur du regard des autres.

Bien qu’il ait une bonne estime, et qu’il sache comment sociabiliser, le fait qu’il ait une grande peur du regard des autres va faire qu’il va s’adapter aux autres pour ne pas faire face à leur désapprobation.

Il ne va pas oser dire tout ce qu’il pense, ne pas oser dire non, peut-être même parfois être trop discret.

Le manque de compétence sociale

Enfin, imagine une troisième personne avec une bonne estime et qui est libérée de sa peur du regard des autres.

Cette personne néanmoins manque de compétence sociale.

Elle ne sait pas comment créer des liens avec les autres. Comment aborder un groupe ou une personne. Lancer une conversation. Ou tout simplement, elle ne sait pas trop quoi dire durant une conversation

Naturellement, cette personne va vouloir éviter les situations de conversation non pas parce qu’elle en a peur, mais tout simplement parce qu’elle ne se sentira pas à l’aise pour communiquer.

J’ai l’exemple d’une personne que j’avais connu qui mangeait seul à midi et disait à ses collègues que ce n’était pas à cause d’eux, mais c’est juste lui qui préférait manger seul.

Il pouvait prendre la parole en réunion, il n’avait pas peur du regard des autres et avait une bonne estime. Par contre, les conversations de groupe ne l’intéressait pas trop, car il était souvent discret dans ces situations.

Pour ce type de profil, développer ses compétences sociales lui aurait aidé à mieux se connecter aux autres.

Pour finir

Tu as maintenant conscience de l’importance de travailler sur ces trois aspects (l’estime de soi, la peur du regard des autres, la communication) pour pouvoir se libérer de sa timidité.

Si tu ne l’as pas encore vu, je t’invite à regarder le live où je partage plus d’informations sur cela et surtout à la fin, je propose une hypnose guidée pour t’aider avec ta timidité.

Et si tu souhaites aller plus loin, je propose un accompagnement pour t’aider à te libérer de ta timidité. Dans cet accompagnement, on ira travailler sur ces 3 piliers à travers le coaching et l’hypnose.

Si tu souhaites en savoir plus, je te mets le lien ci-dessous.

Tu peux bénéficier d’un appel gratuit pour faire le point et savoir si cet accompagnement est fait pour toi.