Comment accepter ses complexes ?

Avoir des complexes est parfois difficile à vivre. On peut faire des fixettes dessus, se comparer aux autres et cela peut nous faire perdre confiance en nous.

Je me souviens avoir vécu une adolescence bourrée de complexes. Il y avait beaucoup de trait physique en moi que je n’appréciais pas. Je n’aimais pas mon nez, ma taille, mes yeux… J’en faisais une obsession et bien sûr je pensais que les autres n’aimaient pas non plus ces aspects physiques en moi.

Aujourd’hui, je ne pense pas avoir énormément changé physiquement depuis cette période, mais j’ai appris à accepter tous ces aspects physiques qui me complexaient.

J’aimerais te partager dans cet article quelques clés pour te permettre à toi aussi de voir tes complexes sous un autre angle.

Se focaliser sur ce qu’on a

La première chose est de se focaliser sur des choses que l’on a, au lieu de faire une fixette sur des choses que l’on a pas.

Un des aspects par exemple qui me complexait était ma taille. Je mesure 1m68 et par le passé je me trouvais beaucoup trop petit. Je souhaitais tellement être grand à cette époque. J’enviais les personnes qui mesuraient 1m80. J’en faisais une fixette. Je pensais fréquemment à ces centimètres qui me manquaient. Mais cela ne me servait à rien d’y penser. Ma croissance était derrière moi, je ne pouvais plus espérer grandir.

Au lieu de penser à ma taille, je pouvais me focaliser sur d’autres traits physiques que j’appréciais chez moi et finalement accepter que ma taille ne soit pas parfaite.

C’est une question de goût

La beauté est beaucoup plus subjective que l’on pense. Et c’est en prenant conscience de cela que j’ai pu gagner un peu plus confiance en moi.

Me dire que certains de mes traits physiques ne plaisent pas à des personnes mais peuvent plaire à d’autres personnes, m’a beaucoup aidé à accepter mes complexes. Cela m’a permis de me dire que ce que je trouve comme des complexes ne sont peut-être pas pour certaines personnes.

Arrêter de se comparer aux autres

Pour ne pas alimenter ses complexes et se dire qu’on est peut-être pas assez-ci ou pas assez cela, il est important d’arrêter de se comparer aux autres. Nous sommes tous différents. Chacun à ses propres qualités et ses défauts. Et c’est en apprenant à apprécier ses qualités propres et accepter ses défauts qu’on va arrêter de se comparer aux autres.

La beauté est propre à une culture

On aura beau penser le contraire, mais il n’existe pas de beauté universelle. Chaque culture a ses propres codes de beauté. Je pense par exemple à ces pays d’Asie où pour certains, avoir la peau claire est un signe de beauté alors que dans d’autres pays d’Asie c’est l’inverse.

La société à travers les magazines, essaie de nous imposer des codes de beauté. Et parfois nous nous créons des complexes lorsque nous ne sommes pas proches de ces codes de beauté imposés par la société. C’est en prenant du recul sur cela que nous pouvons alors mieux nous accepter tel que nous sommes.

Se détacher du regard des autres

Les complexes peuvent parfois être créés à cause de moquerie ou de remarques répétées. Lorsqu’on accorde beaucoup d’importance aux regards des autres, cela peut alimenter encore plus les complexes que nous avons.

Au contraire si on arrive à se détacher des jugements que les autres ont de nous et qu’on arrive à nous dire que ce sont simplement leur opinion, cela va nous permettre de ne pas être touché par des remarques et nos complexes ne vont pas être alimentés par des pensées négatives.

Au final, les complexes que nous avons sont principalement une question de perspective. Ce n’est pas à quoi nous ressemblons qui est important mais plutôt la manière dont nous nous voyons. La plupart du temps, nous essayons de changer de l’extérieur pour que cela puisse nous impacter de l’intérieur. Or changer de l’intérieur est tout aussi important. 

Je ne dis pas qu’il ne faut pas prendre soin de son apparence. Je pense qu’il est essentiel de cultiver son image et d’être à l’aise avec la personne que l’on voit derrière le miroir. 

Mais en parallèle, il est aussi important d’apprendre à s’accepter, à nous aimer, à prendre conscience de nos qualités et à nous détacher de nos complexes.

Nos complexes ne sont des complexes que si nous leur donnons de l’importance.

  1. Bonjour Henri,

    Qui n’a pas souffert de complexe, en particulier dans l’adolescence ? On s’imagine que les autres ne vont pas aimer ce qu’on aime pas en nous.
    Ou alors certaines personnes nous créent des complexes. Finalement les complexes c’est une autre forme d’anxiété sociale.
    Ex timide, j’ai eu quelques complexes aussi dans l’adolescence.
    Tu relativises bien le problème. Regarder ce qu’on a et ce qui nous plaît. C’est très subjectif et relatif à une culture. La comparaison est inutile.
    Le jugement de valeur en dit plus sur celui qui le donne.
    Merci pour tes conseils utiles à ceux qui en souffrent. Moi j’en suis un peu loin maintenant 😉

    Bonne journée

    Eric Bouttier

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles
Trouver son groupe d’appartenance pour améliorer son estime